soudure

Devenir soudeur aéronautique, formation et emplois

Le soudeur aéronautique travaille principalement dans l’industrie. Il est considéré comme le professionnel des finitions, car il s’occupe de l’assemblage des pièces métalliques. Plus précisément, il étudie le plan d’assemblage, définit la technique de soudure la plus appropriée et évalue les risques liés à l’opération.
Ensuite, il prépare son poste de travail et les machines et il s’équipe des protections nécessaires comme les gants, la combinaison et le masque. Enfin, c’est également lui qui est chargé de vérifier la qualité des soudures ainsi que leur conformité aux normes, mais la question qui se pose est : comment devenir soudeur aéronautique ?

Les formations à suivre pour devenir soudeur aéronautique

Le métier de soudeur aéronautique est accessible à partir d’un CAP, mais les chances seront multipliées si le candidat dispose d’un Bac tout en justifiant d’un agrément ou d’un certificat valide.
Parmi les options disponibles, il y a lieu de citer : le CAP métiers de la fonderie, le CAP mise en forme des matériaux, le CAP outillage en moules métalliques et la mention complémentaire soudage. Et pour le niveau Bac, il y a : le Bac Pro technicien en chaudronnerie industrielle, le Bac Pro technicien outilleur et le Bac technicien modeleur.

Les qualités et compétences requises pour devenir soudeur aéronautique

Outre ces formations et diplômes, un soudeur aéronautique doit également disposer de certaines qualités et compétences. Il doit avoir une grande minutie et aussi une bonne technicité pour garantir la qualité finale d’une soudure. Puis, il doit aussi être rigoureux et consciencieux dans ses travaux d’assemblage pour assurer des soudures conformes au cahier des charges et aux normes.
Un soudeur aéronautique doit aussi posséder une excellente condition physique puisqu’il peut être amené à travailler dans des positions inconfortables. Et enfin, il doit être capable de manier des machines de plus en plus complexes vu le développement de l’automatisation.

Les possibilités d’évolution de carrière d’un soudeur aéronautique

Le métier de soudeur aéronautique compte parmi les plus recherchés par les recruteurs en ce moment. C’est pourquoi l’insertion d’un débutant sur le marché du travail est relativement facile.
De plus, le salaire d’un débutant se situe autour de 1 430 euros et face à la multiplicité des techniques de soudage qui existent actuellement, le soudeur aéronautique peut parfaitement se spécialiser dans une technique en particulier afin de multiplier ses chances d’évoluer dans un poste plus intéressant.
Quoi qu’il en soit, l’idéal est de devenir un soudeur hautement spécialisé, car ce professionnel peut s’attendre à une rémunération plus élevée et il intéresse beaucoup les grandes firmes.