Reconnaitre le caractère cancérigène des médicaments cytostatiques pour améliorer la prévention des professionnels

Infirmières, aides-soignants, médecins, vétérinaires, personnels de nettoyage…. De nombreux professionnels sont potentiellement exposés aux cytostatiques, ces médicaments administrés en particulier dans le cadre des chimiothérapies pour soigner les cancers. L’Anses recommande d’inclure les travaux exposant à 18 principes actifs cytostatiques à l’arrêté fixant la liste des procédés cancérogènes en droit du travail.

Source