cuisiniste

Devenir cuisiniste, formation et débouchées

Connu aussi sous le nom d’agenceur de cuisine, le cuisiniste est le professionnel qui s’occupe de la conception et de l’aménagement de la cuisine. Il fabrique lui-même les éléments qui vont composer la pièce. Sinon, il les choisit auprès d’un magasin et assure leur installation.
Plus précisément, il prend les mesures nécessaires, il esquisse les plans, il conçoit ou sélectionne les équipements et il effectue le montage et les poses. Mais la question qui se pose est : comment devenir cuisiniste ?

Quelle formation pour devenir agenceur de cuisine ?

Il est possible d’exercer le métier de cuisiniste sans diplôme. Il faut juste justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans dans l’Union Européenne et demander une attestation de reconnaissance de qualification professionnelle auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.
Cependant, il convient de noter qu’il est vraiment utile de suivre des formations diplômantes avant de se lancer dans le métier de cuisiniste pour disposer des compétences et des qualités requises.
Parmi les diplômes de cuisiniste au choix, il y a lieu de citer : le CAP Menuisier installateur ou CAP fabricant de menuiserie, le CAP ébéniste ou CAP arts du bois, le Bac Pro étude et réalisation d’agencement, le Bac Pro Technicien menuisier-agenceur et le BTS Etudes et réalisation d’agencement ou BTS développement et réalisation bois.

Quid des débouchées, salaires et perspectives d’évolution du cuisiniste ?

Il est à savoir que le cuisiniste peut se mettre à son compte et devenir auto-entrepreneur. Sinon, il peut également travailler dans une entreprise et occuper le poste d’agenceur de cuisine salarié.
A Paris, le salaire d’un cuisiniste indépendant est évalué entre 1 900 et 2 600 euros par mois et celui d’un installateur de cuisine salarié est estimé à 1 600 euros par mois en début de carrière et 2 100 euros en milieu et fin de carrière.
En province, en revanche, le salaire d’un cuisiniste indépendant est compris entre 1 700 euros et 2 400 euros par mois et celui d’un cuisiniste salarié est de 1 400 euros par mois en début de carrière et de 1 900 euros en milieu et fin de carrière.
Pour ce qu’il en est des perspectives d’évolution de l’agenceur de cuisine, ce professionnel peut devenir agenceur de salle de bain, puis chef d’équipe après expérience et formation en management.
Il peut également s’orienter vers le métier de décorateur d’intérieur s’il suit une formation supplémentaire en la matière et obtient un diplôme comme le  : DMA arts de l’habitat, DMA décor architectural, DNAT design d’espace, DSAA architecture intérieure et création de modèles, DNAP design, …