carreleur

Comment devenir carreleur, formations et perspectives d’emploi

Le carreleur est le professionnel des carreaux. Il a pour rôle principal de poser des carreaux sur les sols ou sur les murs. Mais il peut aussi intervenir pour analyser la surface à recouvrir, pour retirer l’ancien revêtement dans le cadre d’une rénovation, pour découper les matériaux de revêtements et pour effectuer les finitions.
Comme tous les autres métiers de second œuvre, devenir carreleur requiert aussi des qualités et des formations particulières. D’où l’intérêt de les présenter dans ce guide.

Les qualités requises pour devenir carreleur

Les qualités requises pour devenir un bon carreleur sont assez nombreuses. Tout d’abord, il faut disposer d’une bonne condition physique, car ce genre de professionnel est souvent amené à se déplacer et à travailler dans des positions inconfortables, manier toute la journée la carrelette coupe carreaux peut-être très éprouvant.
Ensuite, il faut avoir une bonne disponibilité puisque les clients peuvent appeler à tout moment de la journée et même la nuit et les week-ends. Il faut également avoir un bon sens commercial pour parvenir à démarcher et à fidéliser les clients.
Puis, il faut avoir une habilité manuelle pour ne pas avoir de mal à accomplir les différentes tâches du métier. Enfin, il faut être minutieux et créatif pour assurer des résultats esthétiques et irréprochables.

Les formations à suivre pour devenir carreleur

Il est tout à fait possible de devenir carreleur sans diplôme. Il faut juste justifier d’une expérience professionnelle de trois ans dans l’UE, puis demander une attestation de reconnaissance de qualification professionnelle auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.
Toutefois, il est conseillé de suivre des études dans le bâtiment et de chercher à décrocher un diplôme de carreleur pour obtenir des postes plus intéressants. Se former dans les établissements qui proposent un CAP carreleur mosaïste, par exemple, constitue une meilleure alternative.
Sinon, il est également possible d’exercer le métier avec un Bac Pro Bâtiment ou aménagement et finitions, un BTS aménagement finitions ou une Licence professionnelle Bâtiment et construction.

Les perspectives d’évolution du carreleur

Devenir carreleur est intéressant, car ce professionnel peut espérer une rémunération allant jusqu’à 3 000 euros par mois s’il agit en tant qu’indépendant à Paris.
Mis à part cela, il peut évoluer vers différentes carrières, dont : conseil en décoration et aménagement intérieur, concepteur et restaurateur de mosaïque, chapiste ou chef d’équipe. Il peut même créer son propre entreprise de carrelage et devenir chef d’entreprise.
Sinon, il peut aussi s’orienter vers l’auto entreprenariat et devenir carreleur micro entrepreneur. Dans ce dernier cas, il peut à la fois vendre son savoir-faire et les matériaux nécessaires à l’accomplissement de l’activité du carreleur et il peut s’attendre à un chiffre d’affaires élevé.