edition video

Les métiers de la vidéo numérique

La vidéo numérique a le vent en poupe en ce moment. Elle consiste à afficher une succession d’images numériques à une certaine cadence et elle est réalisée généralement par de véritables artistes. En fait, c’est un art qui requiert des compétences et des talents particuliers. Et c’est aussi l’objet du travail de différents corps de métiers.

Le métier du monteur vidéo

L’un des métiers qui se chargent de la vidéo numérique est le monteur vidéo. Celui-ci a pour mission principale de donner du rythme et une cohérence à une œuvre audiovisuelle, notamment à une vidéo, à un film, à un clip, à un documentaire, à un reportage, à une émission TV, à une publicité ou à une vidéo YouTube.
Il se sert de différents logiciels de montage vidéo pour couper et assembler des plans. Il sait élaborer des trucages vidéo et il n’hésite pas à utiliser différents éléments pour illustrer les séquences d’images.

Les autres métiers de la vidéo numérique

Outre le monteur vidéo, d’autres métiers travaillent aussi la vidéo numérique. C’est le cas par exemple du détecteur son, de l’assistant monteur, du monteur son, de l’étalonneur numérique, de l’opérateur synthétiseur et de l’opérateur magnéto.
Ensuite, il y a également le mixeur, le restaurateur de bandes sonores, l’illustrateur, l’opérateur transfert de données audiovisuelles le monteur sous-titres et le bruiteur.
Enfin, il ne faut pas oublier le chef monteur son, le designer sonore, le monteur adjoint audiovisuel, le monteur-truquiste, l’opérateur intégration numérique, l’opérateur de duplication audiovisuelle, l’assistant monteur audiovisuel et l’opérateur prêt-à-diffuser.

Accès à l’emploi et activités

Il est à savoir que ces métiers sont accessibles à partir d’un BTS en audiovisuel complété par une expérience professionnelle dans le montage. Les candidats peuvent décrocher un contrat de travail à durée déterminée ou sinon un contrat de travail à durée indéterminée. Et ils peuvent s’exercer au sein de chaînes de télévision, sociétés de production, sociétés de post-production cinématographiques, agence de publicité, entreprise d’édition phonographique, studio de développement de jeux vidéo ou encore studio de films d’animation.
En ce qui concerne leur activité, celle-ci peut varier selon le secteur, le type d’équipement mis à leur disposition et le type de vidéo à produire. Entre autres, il s’agit de visionner les rushes du tournage, de sélectionner les prises et de déterminer un plan. Puis, il faut faire des assemblages d’images, contrôler la qualité des dialogues enregistrés et réaliser un montage des sons directs. Et pour terminer, il faut composer les ambiances et les effets sonores et synchroniser les sons directs avec les images.