bureau

Architecte d’intérieur : bureau professionnel, emplois et formation

Sensible et créatif, l’architecte d’intérieur sait concevoir et réaliser des espaces intérieurs fonctionnels, confortables et esthétiques en jouant avec les matériaux, les volumes, les couleurs, les mobiliers et les éclairages. Il prend en compte toutes les contraintes techniques et budgétaires de ses clients et il est aussi en mesure de concrétiser tout projet d’aménagement d’espace : maison, appartement, boutique, restaurant, musée, plateaux de débats, …

Voici le point sur le métier d’architecte d’intérieur.

Vie professionnelle et conditions de travail de l’architecte d’intérieur
L’architecte d’intérieur exerce souvent son activité en profession libérale en passant des contrats avec les artisans qui exécutent ses créations par la suite. Il peut également travailler dans une agence d’architecture ou dans un bureau d’étude spécialisé en design et en architecture. Et dans ce cas, il porte le statut d’un salarié. Sinon, il peut aussi être salarié d’un organisme exerçant pour le compte des collectivités locales ou de l’État.
Quoi qu’il en soit, l’architecte d’intérieur passe la plupart de son temps au bureau, s’il ne fait pas une descente sur terrain, dans les chantiers. Normalement, l’architecte d’intérieur commence par visiter le site à aménager. Ensuite, il revient au bureau pour dessiner les plans et pour monter les dossiers. Il se rend au chantier pour vérifier l’avancement des travaux. Après, il retourne au bureau pour rédiger un compte-rendu quotidien et ainsi de suite.
Il convient de noter que l’architecte d’intérieur est un métier d’équipe qui demande une grande disponibilité. Il doit être prêt à intervenir à tout moment sans compter ses heures et il doit aussi se déplacer au gré des lieux de travail.

Formations pour devenir architecte d’intérieur

Pour accéder au métier d’architecte d’intérieur, un niveau bac + 4 ou bac + 5 est exigé. Les diplômes obtenus avec un bac + 2 et un bac + 3 permettent effectivement de devenir de simples techniciens assistants concepteurs. Seuls un DSAA, un DNSEP ou un diplôme donné par l’une des écoles privées permettent d’exercer en tant qu’architecte d’intérieur.
Plus précisément, il faut suivre des formations particulières pour décrocher : un DSAA architecture intérieure et création de modèles, un DSAA créateur-concepteur option architecture intérieure et environnement, un DNAP design, un DNSEP design, un diplôme de l’Ensad-Arts Déco spécialisé en architecture d’intérieur ou un diplôme de l’école Camondo, de l’Esag, de l’académie Charpentier, de l’Ecole bleue ou de l’Esail de Lyon.
Toutefois, il y a lieu de préciser qu’à l’heure où l’on parle, 14 formations seulement sont reconnues par le Conseil Français des Architectes d’intérieur.