plomberie

Plombier, la voie du succès : un métier toujours en tension

Passant ses journées à résoudre des problèmes de robinets et de chasses d’eau, le plombier travaille dans des conditions difficiles. C’est un métier qui intéresse très peu de jeunes, car il requiert de nombreuses compétences et qualités pour maîtriser les différentes missions.
Non seulement le plombier doit être en mesure de répondre à des situations d’urgence, mais il doit trouver des solutions efficaces pour satisfaire ses clients. Voici les impératifs à avoir pour connaître le succès en tant que plombier.

Les formations pour devenir plombier

Tout d’abord, un plombier doit être un professionnel compétent et diplômé. Il doit avoir au moins un CAP d’installateur sanitaire ou un CAP d’installateur thermique.
Il peut aussi disposer d’un Brevet Professionnel Equipement sanitaire et génie climatique ou un BTS Fluides énergie environnements option génie sanitaire et thermique. Et il peut compléter ses formations par un MC Zinguerie. Il doit être capable d’installer une douche italienne comme faire une réparation compliquée sur un système de chauffage.

Les qualités requises pour devenir plombier

Un plombier doit également avoir certaines qualités pour assurer ses fonctions. De un, il doit disposer d’une excellente condition physique pour pouvoir manipuler sans problème des matériels lourds et pour pouvoir intervenir dans des positions inconfortables.
De deux, il doit savoir s’adapter aux demandes des clients. Il doit être souple et flexible pour être en mesure de résoudre différents problèmes de plomberie et pour pouvoir intervenir sur différents chantiers.
Par ailleurs, le plombier doit aussi avoir un bon sens relationnel. Il doit savoir communiquer avec ses clients pour leur expliquer ce qui se passe et ce qu’il faut faire et donc pour les rassurer. Il doit enfin être à l’écoute pour répondre aux attentes, aux exigences et aux préférences des clients et il doit avoir un sens de l’esthétique pour créer des aménagements visuellement agréables.

Les aléas du métier de plombier

Parmi les aléas du métier de plombier se trouvent les imprévus. Ce professionnel est souvent amené à faire des interventions d’urgence, des dépannages qui ne figurent pas dans ses plannings. Mis à part cela, il peut aussi rencontrer des difficultés sur les chantiers, ne citant que : un chantier inaccessible, des conditions climatiques défavorables ou un retard de livraison des pièces de rechange.
Outre les imprévus, le métier de plombier demande aussi une très grande disponibilité. Ce professionnel doit s’attendre à une importante intervention à tout moment de la journée et de la nuit. Une fuite d’eau ou une panne de chauffage, par exemple, peut l’obliger à interrompre ses vacances ou à oublier ses week-ends et ses jours fériés.