construction design

Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Diagnostiqueur immobilier est un métier récent, mais en pleine expansion grâce à un marché très prometteur. En fait, c’est le professionnel qui intervient avant la vente, la location ou la réalisation de travaux sur un bien immobilier afin de déterminer et d’attester son état.
La principale mission du diagnostiqueur immobilier est de faire des diagnostics pour assurer la protection des gens, des biens et de l’environnement. D’où la nécessité de suivre différentes formations pour pouvoir exercer correctement ce métier.

Les formations nécessaires pour une reconversion professionnelle réussie

Le métier de diagnostiqueur immobilier est surtout intéressant en cas de reconversion professionnelle. Il est possible d’y accéder en suivant une formation continue, puis en se présentant à des sessions de certifications dans les domaines DPE, amiante termites, plomb, électricité et gaz.
Les cas de figure les plus courants sont : avoir 3 ans d’expérience dans le bâtiment ; être titulaire d’un Bac+2 en bâtiment, notamment en génie civil ou en génie climatique ou ne disposer d’aucune expérience dans le bâtiment et opter pour un cycle de formation plus long tout en bénéficiant d’une validation des acquis en fin de formation.

Les qualités requises

Outre les formations de diagnostiqueur immobilier, certaines qualités sont également requises pour devenir diagnostiqueur immobilier. Entre autres, il faut avoir une connaissance solide du bâtiment et une bonne capacité d’analyse.
Il faut aussi une bonne résilience, puisqu’il faut supporter à la fois une charge physique et une charge psychologique alimentées par le transport de matériels lourds, la retranscription des différents éléments vus sur le site, les demandes du client, le suivi des dossiers, les explications des anomalies, …
Par ailleurs, il est aussi nécessaire d’avoir une connaissance de la législation. Et enfin, il faut avoir de la rigueur, car le diagnostic est un contrôle rigoureux avec des enjeux non-négligeables.

Les exigences du Code de la Construction et de l’Habitation

Le métier de diagnostiqueur immobilier est encadré par le Code de la Construction et de l’Habitation. L’article L271-6 de cette règlementation légale précise que ce technicien doit être certifié par un organisme accrédité COFRAC.
Mis à part cela, il exige aussi à ce que le diagnostiqueur immobilier souscrive une assurance qui permet de couvrir les conséquences d’un engagement de sa responsabilité en raison de ses interventions.
Enfin, cette loi en vigueur impose que le diagnostiqueur immobilier ne doive avoir aucun lien de nature à porter atteinte à son impartialité et à son indépendance ni avec le propriétaire, ni avec le mandataire qui fait appel à lui, ni avec une entreprise qui peut réaliser des travaux sur les ouvrages, installations ou équipements pour lesquels il lui est demandé d’établir un document spécifique.