un epi efficace est un epi adapte et bien utilise

Un EPI efficace est un EPI adapté et bien utilisé !

Gants, masques, bouchons d’oreille, chaussures de sécurité, combinaisons…, l’INRS, à travers une nouvelle campagne d’affiches sur le thème des super-héros, rappelle que, pour être efficaces, les équipements de protection individuelle (EPI) doivent être adaptés et utilisés correctement. 

Conçues pour les salariés, affichables dans les espaces de travail, ces 4 affiches peuvent également être apposées dans les Centres de formation des apprentis (CFA) ou dans les établissements d’enseignement professionnel à destination des jeunes en formation initiale.

Comment bien utiliser un EPI ?

Plusieurs conditions doivent être réunies : 

  • Les EPI ne doivent pas être endommagés. Gants troués, combinaisons déchirées… doivent être remplacées. Ils ne garantissent plus la protection attendue.
  • Les EPI doivent être correctement portés. Un bouchon d’oreille mal introduit dans le conduit auditif n’affaiblit pas suffisamment le bruit auquel est exposé le travailleur. 
  • Les EPI ne doivent pas être rapportés au domicile. Gants, combinaisons, chaussures de sécurité… peuvent transporter des polluants, bactéries et autres virus. Il faut les enlever après le travail, les stocker dans un vestiaire et les faire nettoyer selon la notice d’instructions. 
  • Les EPI à usage unique ne doivent être portés qu’une seule fois. L’efficacité de masques ou de charlottes à usage unique est limitée dans le temps et ils doivent être jetés après utilisation.
  • Les EPI doivent être utilisés conformément aux indications figurant dans leur notice d’instructions et leur marquage.

De son côté, l’employeur doit : 

  • mettre à disposition des EPI adaptés au travail à effectuer et à la morphologie du salarié.
  • former et informer ses travailleurs à l’utilisation et au port des EPI 
  • prendre en charge l’entretien des EPI

Quelle est la place des EPI dans une démarche globale de prévention des risques professionnels ?

Un EPI constitue un moyen de protection d’une personne contre un risque. Suivant les principes généraux de prévention (L.4121-2 du Code du travail), la protection individuelle est le dernier des moyens à mettre en œuvre ; il convient en premier lieu :

  • d’éviter les risques,
  • d’évaluer les risques,
  • de combattre les risques à la source,
  • d’adapter le travail à l’homme, 
  • de tenir compte de l’évolution de la technique, 
  • de remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins, 
  • de planifier la prévention, 
  • de donner la priorité aux mesures de protection collective et n’utiliser les équipements de protection individuelle qu’en complément des protections collectives si elles se révèlent insuffisantes.
  • de donner les instructions appropriées aux salariés, en formant et informant les salariés afin qu’ils connaissent les risques et les mesures de prévention.

L’utilisation d’EPI ne doit donc être envisagée que si ces principes généraux de prévention se révèlent insuffisants ou impossibles à mettre en œuvre.

Utilisation d’un EPI : l’exemple des bouchons d’oreille

Après avoir mis en place toutes les mesures possibles pour diminuer le bruit des machines dans un atelier (encoffrement, traitement acoustique…), s’il persiste un niveau de bruit trop important, l’employeur mettra à disposition des travailleurs exposés au bruit des bouchons d’oreille. Il s’assurera préalablement que ces EPI ont une atténuation suffisante et qu’ils sont adaptés à la tâche et à la morphologie des travailleurs, que ceux-ci savent les utiliser (information, formation) et s’assurera que les EPI sont correctement portés pendant toute la durée de l’exposition au bruit.

Source