écailler

Formation et offres d’emploi pour devenir écailler

L’écailler a pour principale mission de préparer les différents produits de la mer commandés par les clients.

Il écaille les poissons, ouvre les huîtres, compose les plateaux de fruits de mer et dresse les étals du poissonnier.
C’est également son rôle de s’assurer de la fraîcheur et de la conservation des produits marins. Et grâce à ses compétences et son expérience, il peut donner de bons conseils aux consommateurs.

Etudes et qualités requises

Les parcours d’études qui permettent d’accéder au métier d’écailler sont multiples et courts. Entre autres, vous pouvez faire un CAP poissonnier. Sinon, vous pouvez aussi passer par le BEP alimentation option poissonnier ou le Bac Pro Poissonnier écailler traiteur.
Par ailleurs, rien ne vous empêche également de vous orienter vers un CQP écailler si vous effectuez une reconversion professionnelle. Ensuite, vous pouvez obtenir une VAE qui correspond à ce niveau.
En plus du diplôme, certaines qualités sont requises pour maîtriser les tâches de l’écailler. Tout d’abord, il faut être habile, car ce professionnel utilise quotidiennement des outils tranchants et pointus.
Il faut également avoir une bonne condition physique, puisqu’il s’agit d’effectuer un travail manuel tout en restant debout pendant de longues heures. Et il ne faut pas avoir peur de se salir, vu que les produits marins frais et vivants sont généralement trompés dans de l’eau avec de la boue et d’autres impuretés. Sans parler de l’odeur des poissons et des crevettes.
Enfin, l’écailler doit être un bon commerçant. Il doit savoir attirer, séduire et convaincre les clients pour garantir le développement de l’entreprise.

Les débouchés et évolutions possibles

En général, les écaillers travaillent dans un restaurant spécialisé dans les produits de la mer ou dans un restaurant doté d’un étal présentant des fruits de mer et des crustacés. Ils peuvent aussi exercer son métier chez un poissonnier ou dans une grande surface et avec de l’expérience, ils peuvent espérer différentes évolutions.
À l’heure où l’on parle, l’écailler est de plus en plus recherché par les recruteurs. Non seulement il est en tension, mais les opportunités sont nombreuses pour démarrer et pour apprendre sur le tas.
Les employeurs s’intéressent surtout aux jeunes motivés et aux salariés en reconversion. Et les écaillers expérimentés finissent souvent par créer leur propre poissonnerie, restaurant et bars à huîtres et crustacés.
Plus précisément, l’écailler peut devenir poissonnier. Il peut aussi évoluer vers la vente directe sur les marchés, tout comme il peut intégrer la grande distribution.